Lorsqu’on projette d’opter pour une solution de défiscalisation immobilière, il faut des techniques bien fondées pour pouvoir bien négocier le crédit. Comment procéder ? Avant toute chose, il faut savoir que dans un projet d’investissement immobilier locatif, on aura à confronter à diverses situations et à différents interlocuteurs. Le premier élément déterminant est le prix de vente du bien. Divers leviers peuvent être utilisés pour demander un prix plus bas ; on peut par exemple réclamer le diagnostique de performance énergétique qui est actuellement obligatoire à la vente. Les acheteurs essaient aussi de trouver quelques défauts qui sont facilement réparables pour bénéficier de bons prix.

Autres frais à tenir en compte

Il ne faut pas oublier que l’acheteur doit considérer la commission de l’agent immobilier ; il doit être informé du pourcentage qui s’y rapporte. Les frais du notaire, les taux d’assurance de prêt et d’intérêt du prêt, les frais de dossiers bancaire, les frais de remboursement anticipé font aussi partie intégrante des renseignements à détenir lors d’un projet d’investissement immobilier. Mais, ce n’est pas tout ! Pour pouvoir négocier, il faut être en mesure de trouver l’assurance que le prêt est flexible. Puis, il faut aussi négocier l’assurance habitation, obtenir des devis compétitifs des travaux de rénovation sous-traités.

Comment convaincre le banquer ?

Bien que les taux des crédits immobiliers soient généralement bas, le banquier accordera son prêt à un bon client. Il faut ainsi être convaincant afin d’obtenir un financement favorable. L’acheteur devra ainsi présenter un bon profil emprunteur. Il faut prévoir la domiciliation des salaires au sein de la banque, c’est déjà une façon incontournable de rassurer le banquier. D’ailleurs, ce dernier va l’exiger. Le client sera aussi amené à souscrire une assurance habitation. Plusieurs situations peuvent se présenter mais, le plus important, c’est que l’on soit en mesure de négocier le taux du crédit immobilier, l’assurance de prêt, les indemnités de remboursement anticipé. Pour accéder à des conseils pratiques, consulter https://www.valofi.com/.